Les Loups Burvorg de Saihan Index du Forum

Les Loups Burvorg de Saihan
Le forum des Loups Burvorg de Saïhan

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Journal d'un des premier Loup Libre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Loups Burvorg de Saihan Index du Forum -> Taverne -> Section RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
grisonnant
Confidentiel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 141

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 13:42 (2008)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre Répondre en citant

Prologue



La meute combattait les Gobelyns au coté des Daronoans.

Mais suite à la scission la Meute partie combattre pour son propre compte. Au court de ces premiers combats naquirent les premiers Loups Libres. Ces Loups n’ont rien de particuliers, ils sont juste nés après que les Loups se soient rebellés de la domination Daronoans.

Il est d’ailleurs fort remarquable que le nombre de naissances se soient multipliées juste après cet évènement, comme si les Louves avaient anticipé cette rébellion. Bizarrement les Louves mirent naissance à des portées plus grandes, quinze enfant devint une norme et dix- sept n’étaient pas rare. Comme si elles avaient anticipé un besoin de troupe.

Parmi une de ces « portée », un jeune Loup se distinguait dès sa naissance par un trait particulier : ses cheveux noirs avaient de mèches grises comme la cendre.
Et dès son plus jeune âge on le surnommait grisonnant.

Un jeune loup apprend dès sont plus jeune âge qu’il vaut mieux être dominant que dominé. Et que pour dominé il faut savoir se battre, mais s’il ne se rend pas compte très rapidement que se n’est pas suffisant, il deviendra la troupe d’un dominant. Ces petites meutes de jeunes Loups permettent de voir rapidement qui dirige et qui est dirigé. Grisonnant gravis rapidement les échelons de sa meute et devint le bras droit du chef de cette meute, puis à son départ le chef de cette meute. Il n’était ni le plus fort, ni le plus rusé, mais il avait un sens aigue du commandement : les membres de sa meute étaient fière d’en faire partie. Il réussit à se distinguer suffisamment pour qu’arrivé à l’âge adulte on lui propose de prendre le commandement d’une troupe.

Il accepta et fut exiler sur l’île des Eons. Et la il s’aperçu que savoir se battre était bien, diriger une petite meute d’ado était loin de suffire. Il acquit de nombreuses connaissances : les caractéristiques des nombreuses troupes Loup, la logistique, comment réussir un siège, gérer au mieux des troupes, faire des reconnaissances, diriger les créatures et monstres, le sabotage, gérer la logistique et aussi créer des place fortes.
Ces débuts sur l’île furent chaotiques, mais avec l’aide des anciens commandants Daronoans ou Gobelins ayant juré fidélité aux Loups, il apprit vite, et ses erreurs lui apprirent aussi beaucoup.

La construction des châteaux plus particulièrement à Grisonnant, et lorsqu’on lui proposa de prendre une spécialisation (et oui on ne peut pas exceller dans tout les domaines) il choisit Grand Architecte.

Mais son initiation dans l’île des Eons est encore loin d’être fini, il vient de mener ses troupes en campagne dans le nord de l’île. Les frappent de ses Gronelets ont détruit la majeur partie des défenses du château Daronoans, il ne reste que quelques murs debout, et bien qu’il eu pu les détruire Grisonnant arrêta ses Grognelets et remit ses troupes en marche vers son château.
Et oui logiquement on ne détruit plus les châteaux adverses pour permettre aux jeunes commandants Daronoans de faire leur preuves sur l’île, car en se moment le nombre de Loups sur l’île est largement supérieur aux autres…Les commandants Loup avancent comme des rouleaux compresseurs balayant tout sur leur passage pour prouver aux aînés qu’ils sont dignes de diriger une troupe sur le continent.

Et c’est à ce moment que débute son journal




JOURNAL DE GRISONNANT


Je viens de rentré de ma campagne dans le sud de l’île. La marche fut longue, peut de châteaux loup permettent de faire la liaison entre Griffours Bastiard et la ligne de front.

Je suis heureux de pouvoir encore améliorer Griffours grâce aux rubis de cette campagne. J’ai agrandis la gargote et maintenant les Lupins et les Vilnés peuvent se faire former à Griffours, deux troupes d’harceleur.

Aux vues des châteaux adverses, qui regorgent de créatures, j’ai aussi agrandis le trou de brumes pour y accueillir les Veilus, ces créatures spécialisées dans la lutte contre les autres créatures.


Nouvelle journée à Griffours Bastiard.

Je réorganise mon armée avec les nouvelles troupes possibles :
. 3 Croc-Durs. 1 Treuil-Worgs. 8 Xernaléens. 38 Veilus. 30 Grognelets. 10 Charognards

Je me demande s’il est bien utile d’avoir les charognards, mes frappes étant plus du harcèlement de l’adversaire que la tenu d’un siège réellement.

Je suis curieux de voir le comportement des Xernalèens face aux tireurs adverses. J’espère qu’ils ne me décevront pas.

Milieu de la journée, les troupes sont prêtes je me mets en marche vers le front, demain je pourrais tester ma configuration au combat. J’ai hâte d’y être. J’espère que le front n’aura pas trop reculé, sinon il me faudra une autre journée pour l’atteindre.

J’ordonne de faire le plein de vivres et lance la marche.

Je passe Mugiard, Rakelin, Lunecrys, et je lance les troupes dans le Passage Brulant, plus de Château Loup la progression est difficile.

Arrivé au cap du désespoir qu’elle n’est pas ma surprise : les Loups ont encore progressé, il ne reste plus que six places fortes Daronoannes. Je décide de faire une courte pose à Gigorle Cove (une belle place forte Loup) et d’en profiter pour refaire le plein de vivre. Après une breve réflexion nous installons notre campement sur le pourtour de Girgole Crove car la dernière fortification Loup n’est qu’un tout petit avant poste permettant juste une progression plus rapide.

Je préviens mes hommes que nous lancerons notre attaque demain à l’aube.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Avr - 13:42 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rhayne
Confidentiel

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2008
Messages: 127

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 14:40 (2008)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre Répondre en citant

Quelques fautes, mais rien de trop grave (ah les fameux noms transformés en verbe, les adjectifs conjugués, etc Wink ). Le prologue est intéressant, même si un peu trop orienté sur le jeu en lui-même et moins sur le background officiel. Cela reste d'un bon niveau malgré tout.

Le journal est quant à lui très bon. Des fautes également, mais la façon de raconter est vraiment agréable, on s'y croirait. Reste un peu moins dans le jeu si tu le peux (et veux ! Very Happy ) et plus dans la description des unités (au lieu de donner uniquement les noms, décrit les, leur comportement, etc.). Continue sur ta lancée en tout cas, c'est un essai de RP des plus réussis jusqu'à présent ! Wink

Au plaisir,
_________________
RHAAAAAAAAAAA !!!

Sang et rouille pour la Meute Rhayne !


Revenir en haut
grisonnant
Confidentiel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 141

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 15:27 (2008)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre Répondre en citant

Je sais pour l'orthographe je suis nul (et le resterai j'en ai peur)
Par contre j'ai rien contre une correction ... des fautes un des fautes Wink

La suite au prochain épisode - je vais essayer de tenir le journal et le posterai de temps en temps

PS j'y ai réfléchi pendant que je tondais... Si je suis trop prêt du jeu c'est aussi parce que je n'ai pas votre expérience, mais surtout j'aimerai qu'un loup qui viens de commencer comme moi ce jeu puisse y voire une autre approche des divers règles et fonctionnalités du jeu. C'est peut être ambitieux,  mais les règles sont souvent un peut longues pour le débutant et on n'y trouve pas toujours la réponse à sa question.

Et puis je m'éclate sur ce jeu et j'ai envie de partager mon expérience... et mon plaisir


Revenir en haut
grisonnant
Confidentiel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 141

MessagePosté le: Sam 26 Avr - 06:35 (2008)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre Répondre en citant

L’aube n’est pas encore là, je viens de voire les derniers rapports, les Daronoans ont encore reculé. Il ne reste plus que quatre places fortes Daronoannes dans le nord de l'île. Les troupes loups sont beaucoup plus nombreuses sur l’île… restera t il une seule place forte Daronoanne d’ici une semaine ?

Je décide de lancer tout de même mes troupes au combat car je suis toujours aussi impatient de voire ce qu’elles valent. Mais du fait de l’éloignement du front je décide que nous nous replierons et retournerons à Giguorle Cove que dans la journée.

Au réveil les Xernaléens et Veilus semblent eux aussi impatients d’en découdre.

Nous marchons vers la place forte Daronoanne la plus proche, mais à notre arrivée tout n’est que ruine et désolation, les troupes Loups ont déjà fait leur œuvre. Il nous faut donc encore progresser pour trouver l’ennemi.

Nous arrivons devant l’une des dernière place forte Daronoanne du nord de l’île des Eons, Bretonnien est déjà sur place avec une petite armée un peut plus du quart de ce que représente la mienne, et il tien le siège. Le Chevalier Jeffhardy tient vaillamment Azran Pêrige Grave, Cette place forte est énorme mais il ne lui reste aucune défense juste ses murs encore en grand nombre.

Jeffhardy a des Arconos, ces tireurs m’ont posés pas mal de soucis dans le passé, leur réplique est cinglante et dévastatrice. Je lance les Xernaléens dessus, heureusement qu’il n’y a plus de douves sinon ils seraient venus pour rien. Ce n’est pas une tactique subtile j’utilise juste mon armée au mieux. Les Xernaléens réduisent en bouillie les Arconos, j’ai bien dit en bouillie il n’y a pas d’autre mots. Ces monstres sont redoutables, ils rasent tout simplement tout ce qui se trouvent au dessus des murs. Par contre j’ai bien l’impression que les troupes adverses auraient été n’importe quoi d’autre le résultat aurait été le même. !!A tester lors d’un prochain affrontement !!

Les éclaireurs m’annoncent alors qu’il y a deux groupes de créatures derrière les murs. Des Contaminateurs et des Enjambeurs Rochäms. J’avais déjà remarqué que ces créatures étaient souvent présentent, c’est pour cela que j’ai fait construire des Treuil-Worgs pour que mes propres créature les Veilus puissent passer les murs. Evidement s’il y avait encore des défenses (les Vougelards) j’aurai été coincé. Mais ce n’est pas le cas ce matin et j’ordonne que l’on mette en place le Treuil-Worgs.

Les Veilus s’engouffrent dans le treuil-Worgs et passent les murs devenus inutile. Dès qu’ils remarquent les créatures adverses leur comportement change du tout au tout. Ils deviennent de véritables furies, les Contaminateurs et les Enjambeurs Rochäms se font déchiqueter sans même pouvoir réagir. Mes Veilus ne se calment qu’une fois que la dernière créature adverse soit éliminée.

Je suis très satisfait de cette altercation, les nouvelles troupes que produit Griffours Bastiard sont redoutables, j’ordonne aux Grognelets de tirer quelques coups sur les murs (je ne les ai pas amenés jusque là pour rien) même s’ils étaient surtout là au cas ou il y ai eu une défense encore en place pour bloquer mes Treuil-Worgs.

Je sonne le repli, ce soir nous serons à nouveau autour de Giguorle Cove. Et je fêterai cette réussite avec mes hommes.

Un commandeur Daro nous poursuit, je relance mes 
Xernaléens sur ses cavaliers légés la force principale de sa troupe. Nous les blessons et continuons le replis ...

Mais qu'elle n'est pas ma surprise
: Giguorle Cove n'existe plus ! son commandeur à du partir pour le continent et comme tous les commandeurs qui partent vers le continent  il a rasé ses places fortes  car une place forte sans entretient  ni chef  pourrait être prise sans difficultés par l'ennemi.
Et nous devrons rentrer à
Griffours Bastiard la route va encore être longue et pénible
....


Revenir en haut
grisonnant
Confidentiel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2008
Messages: 141

MessagePosté le: Ven 16 Mai - 10:53 (2008)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre Répondre en citant

Journal d’un jeune loup libre…sur le contient

 
Arrivée dans la marche du Rorkel dans l’ouest de la Vallée des Ombres, première surprise il n’y a que des châteaux loup, du coup je recrute une troupe et du ravitaillement. Nous partons au nord, nous passons la Ligne de Gérésion, et nous nous engageons vers le Mont des Castidiens… Les hommes sont fatigués et nous dressons le camps, nous nous somme fait écraser pendant la nuit, je n’ai rien vu venir…
 
Première leçon du continent :
Ne pas rester à découvert proche de l’ennemi, il est plus puissant et ne fait pas de cadeau !!!
 
Du coup je redescends  à l’ouest de la Vallée des Ombres et fonde mon premier château : Erapare Dogmor, je compte bien y produire les troupes qu’il me faut pour raider au sud ouest de la Vallée des Ombres


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:32 (2018)    Sujet du message: Journal d'un des premier Loup Libre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Loups Burvorg de Saihan Index du Forum -> Taverne -> Section RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com